Actualités

26 juillet 2017

Anecdotes de tournages

|
Par Sabine Faraut
|
0 Commentaires

Quelques anecdotes sur des tournages de films sortis en salle cette année, à lire pendant l’été, vautré sur sa serviette, à l’ombre d’une tonnelle, dans un canapé moelleux ou bien juste avant la sieste au bureau…

Un sac de billes
Plus de 1000 enfant ont été castés
avant de trouver Dorian et Batyste les garçons qui incarnent Joseph et Maurice dans le film de Christian Dugay. Durant le tournage ce dernier a travaillé chaque soir avec eux la scène du lendemain. Une coach les aidait également dans leur jeu. « Oublie le texte et inspire-toi de la personne que tu as en face de toi » leur disait-elle.
Selon Christian Dugay « Trop de comédiens professionnels ont tendance à se focaliser sur leur texte et ne prennent pas en considération leur partenaire ».

Split
Le comédien James MacAvoy interprète 23 personnages différents dans le film de Night Shyamalan. Il a énormément travaillé avec le réalisateur sur des postures, des voix et des accents différents (écossais, anglais, américain…). Night Shyamalan le mettait sur une piste : « un cheveux sur la langue » par exemple, cela donnait immédiatement des idées de jeu et de personnage au comédien.

Le grand méchant Renard
Casté au départ pour le rôle du renard, le comédien Christophe Lemoine, a finalement fait la voix de la cigogne. Le réalisateur, Benjamin Renner, trouvait que le comédien avait une vraie présence, il a du coup pensé que le personnage de la cigogne au caractère bien trempé serait parfaitement incarné par Christophe Lemoine.
« Le rôle lui convenait tellement bien que lors de l’enregistrement des voix, un monologue pas prévu au départ a été ajouté, qui nous a ensuite beaucoup amusé à animer », a confié le réalisateur.

Dunkerque
Le réalisateur Christopher Nolan a limité au maximum les images de synthèse, coûteuses et moins authentiques d’après lui, privilégiant plutôt les décors dans son dernier long métrage Dunkerque, en salle le 19 juillet.
Par exemple, « malgré les 2000 figurants du film, nous avons voulu amplifier l’effet de foule et avons donc utilisé des peintures représentant des soldats morts dans le fond de l’image » a-t-il expliqué.

|

Publier un commentaire