Actualités

29 novembre 2017

Mon meilleur ennemi le trac

|
Par Sabine Faraut
|
0 Commentaires

Casting, spectacle, séance d’enregistrement mais aussi rendez-vous amoureux, prise de parole… le trac est cette peur bien connue des comédiens qui nous accompagne aussi dans notre vie quotidienne. S’il est plutôt un moteur, il peut parfois nous couper nos moyens et nous paralyser. Comment apprendre à le surmonter ? Voici quelques trucs que nous livre Wayne Byars, professeur de danse classique depuis plus de 30 ans, afin de nous permettre de reprendre le contrôle et confiance en nous.

Le trac, une peur qui ne se raisonne pas
Certaines situations dans la vie réunissent toutes les raisons de déclencher le trac. Ce serait étonnant d’être à l’aise dans de telles circonstances. Mais si un peu de trac peut s’avérer bénéfique en nous menant vers un état dans lequel nous sommes au summum de nos facultés (concentrés, déterminés, avec une force intérieure), il peut provoquer des symptômes gênants (bouche sèche, jambes tremblantes, rythme cardiaque qui s’affole…) voire nous paralyser. Etat qu’il faut à tout prix combattre.

Pourtant, l’apparition du trac ne se raisonne pas. Danseurs, comédiens, chanteurs habituellement très à l’aise sous pression peuvent parfois être submergés par des peurs exagérées. Il y en a même qui ont renoncé à leur carrière à cause de ces symptômes de trac incontrôlables.

Alors voici quelques actuces :

Un truc de comédien
Si vous pouvez, placez‐vous face à un mur, à 90 cm de distance. Plaquez vos deux mains sur le mur et poussez fort comme si vous vouliez le faire tomber. Soutenez l’effort pendant 30 secondes, puis renouvelez l’opération 2 ou 3 fois. Ce truc vous permet de relâcher la tension.

Ecouter son coeur pour s’apaiser
Vous pouvez aussi cesser toute activité pendant quelques secondes, fermer les yeux, et vous concentrer sur les battements de votre cœur. Pendant une minute, ne pensez plus qu’à votre cœur qui bat, ne tenez compte que de ça. Observez seulement la sensation sans l’analyser. Restez à l’écoute des battements, c’est tout. Ceci aura pour effet de vous apaiser.

Une position pour se calmer
Pour finir, souvenez-vous que toute flexion en avant a un effet calmant : vous pouvez vous plier, le torse en avant et restez ainsi une minute. Même sur une chaise, penchez‐vous en avant, le torse posé sur les cuisses, et restez dans cette position quelques minutes. Prenez le temps de vous reconnecter au monde extérieur une fois redressé.

Se cambrer pour booster son énergie
Et si le trac vous coupe toute énergie, il faut effectuer des mouvements vers l’arrière. Cambrez le dos, à plat ventre ou debout, afin de stimuler votre système nerveux et retrouver du tonus. Faites ceci plusieurs fois. Bien plus efficace qu’une boisson énergisante ou un 5ème café.

Sans oublier un certain nombre d’exercices de respiration pratiqués par les comédiens voix par exemple et qui aident aussi à se détendre et relâcher la pression.

Source : psychologies.com

|

Publier un commentaire