Actualités

15 janvier 2018

Théâtre : quels spectacles voir en 2018

|
Par Sabine Faraut
|
0 Commentaires

Quelques pièces à ne pas manquer cette année !

La voix humaine
de Jean Cocteau

Une femme téléphone pour la dernière fois à son amant qui la quitte. Entre tendresse et rage, elle tente de retenir cet amour qui ne tient qu’à un fil : celui du téléphone. Celui de sa voix.
Cette expérience théâtrale unique associe musique, vidéos, sons, à la voix de la comédienne Yannick Rocher, qui incarne le texte sur scène.
 » Ce spectacle est un hymne à l’être humain, dans cet endroit énigmatique et le plus sensuel du corps humain : la voix. La voix… rhizome du corps et de la pensée, racine à ciel ouvert ! Tout passe par elle et nous indique le chemin à suivre (…) ».

Jusqu’au 27 mars au Théâtre de la Contrescarpe à Paris. Dates sur le site du Théâtre.


Les chatouilles ou la danse de la colère
de Andréa Bescond

On ne présente plus cette pièce interprétée par son auteur, Andréa Bescond, qui a reçu de nombreux prix. C’est l’histoire d’Odette, une jeune danseuse dont l’enfance a été volée et qui se bat pour se reconstruire. A travers une galerie de personnages, André Bescond transporte le spectateur entre rire et émotions.

Nombreuses représentations en Ile de France et province. Dates sur www.andreabescond.com


Anquetil tout seul
de Paul Fournel

Le récit de Paul Fournel, est celui d’une passion pour Anquetil, cet immense champion populaire qui, paradoxe incompréhensible, était admiré mais mal aimé du public.
C’est aussi la tentative de percer le mystère et la part d’ombre de ce personnage hors norme, sulfureux, rebelle, transgressif, qui s’est affranchi des lois du sport et de la morale commune aux autres hommes.

Dates des représentations en Ile de France et province sur www.facebook.com/AnquetilToutSeul/


Le porteur d’histoires
de Alexis Michalik

Par une nuit pluvieuse, au fin fond des Ardennes, Martin Martin doit enterrer son père. La découverte d’un carnet manuscrit va l’entraîner dans une quête à travers l’Histoire et les continents. Quinze ans plus tard, au cœur du désert algérien, une mère et sa fille disparaissent…
Un voyage par le biais de 5 acteurs, 5 tabourets, 1 plateau nu, 2 portants chargés de costumes et le pouvoir illimité de notre imaginaire.

Jusqu’au 11 mars au Théâtre des Béliers parisiens. Dates sur le site du théâtre.


Art
de Yasmina Reza

Trois hommes, amis depuis 30 ans, se voient et l’un d’eux annoncent aux autres qu’il vient d’acquérir une œuvre d’art, un tableau, blanc, pour un prix astronomique. Une scène anodine qui sera le point de départ d’un cataclysme.

Du 30 janvier au 1er avril au Théâtre Antoine à Paris. Dates sur le site du théâtre.

|

Publier un commentaire